La plus grande sculpture en bronze, au Canada !

Accueil / Nouvelles / La plus grande sculpture en bronze, au Canada !

Depuis 2010, les artistes Jean-François Cooke et Pierre Sasseville travaillent en partenariat avec USIMM pour la réalisation de divers projets artistiques. En effet, il s’agit de l’un de nos premiers clients avec qui nous avons eu la chance de développer notre expertise en réalisation de projets d’agrandissement 3D grâce à notre numériseur. Plus récemment, en février 2016, le duo Cooke-Sasseville a fait appel aux services d’USIMM pour l’agrandissement de leur projet «La Rencontre». Cette œuvre d’art, créée par ces artistes de Québec, se trouve désormais sur la place Jean-Béliveau au Centre Vidéotron dans la ville de Québec. Cette imposante oeuvre d’art d’une hauteur de 11 mètres représente deux cerfs de Virginie, soit l’animal emblématique du climat québécois, l’un sur l’autre pour ainsi illustrer le reflet de l’animal dans la glace. En développant ce projet, Cooke-Sasseville ont ainsi réalisé la plus grande sculpture de bronze jamais coulée au Canada, ce qui représente un projet de plus d’un million de dollars.

Cooke et Sasseville  La rencontre

USIMM a participé à ce projet dans les tout débuts alors que le duo d’artistes Cooke-Sasseville nous a présenté une maquette de l’œuvre «La Rencontre». À ce moment, les artistes avaient conçu le dessin et le design de l’œuvre en question. C’est à partir de ces précieuses informations qu’USIMM a pu produire les deux cerfs de Virginie tels que pensé par les artistes. Pour répondre aux besoins de ces derniers, USIMM a procédé à l’usinage des cerfs de Virginie sur son centre d’usinage 5 axes, et ce, presque totalement en polystyrène. Seulement les pattes de l’animal ont été réalisées en MDF afin de pouvoir supporter le poids entier de la reproduction du corps de l’animal en polystyrène. Cette méthode, pourtant rarement utilisée, permet surtout d’assurer une structure solide et efficace pour l’œuvre entière. Aussi, le fait d’avoir pensé à des tenons au niveau du haut de la patte permet de maintenir solidement les deux matériaux à l’étape de l’assemblage et se camoufle très bien.

Collage des pattes Tenons pattes

Montage biche biche monté

Une fois l’usinage terminé, les différents morceaux constituants l’œuvre «La Rencontre» ont été acheminé à l’Atelier du Bronze d’Inverness. À cet endroit, des artistes ont travaillé plusieurs heures au coulage du moule en bronze en quelques étapes :

#1 –> Notre reproduction de l’œuvre en polystyrènes a été coulée dans la cire, sur laquelle ont été sculptés des détails de finition, comme les poils des cerfs de Virginie.

#2 –> Le modèle en cire a ensuite été enduit de céramique qui a été chauffée pour libérer la cire et constituer le moule qui recevra le bronze en fusion.

#3 –>Après avoir été chauffé à plus de 2000 degrés Farenheit, le bronze liquide est coulé dans le moule de céramique.

#4–> Finalement, les pièces libérées de leur écrin de céramique sont nettoyées et soudées pour donner la version finale de l’œuvre en bronze qui peut maintenant être exposé à l’extérieur et résister aux intempéries du climat.

Cooke et Sasseville Étape de la cire

Cire sur polystyrène Coulage du bronze

Finalement, en septembre dernier, l’œuvre «La Rencontre» a quitté l’Atelier du Bronze à Inverness en direction de Québec où on a fait l’inauguration officielle de l’œuvre qui est maintenant installée en permanence à la place Jean-Béliveau.

 

 

Ce projet a fait beaucoup parler de lui et de ses talentueux artistes, alors si vous désirez en savoir davantage voici quelques liens intéressants :

* Découvrir la place Jean Béliveau 

* Les différentes étapes de la conception à l’installation de l’œuvre 

* La création des cerfs expliqués par les artistes Cooke & Sasseville 

ARTICLES RELIÉS

Laisser un commentaire