USIMM AU SERVICE DE L’ARTISTE BRITANNIQUE MAT CHIVERS AU C2 MONTRÉAL

Home / Nouvelles / USIMM AU SERVICE DE L’ARTISTE BRITANNIQUE MAT CHIVERS AU C2 MONTRÉAL

Les 21, 22 et 23 mai derniers se tenait la 7e édition de C2 Montréal, événement grandiose où plus de 6500 créateurs et décideurs se réunissent pour parler Commerce et Créativité. USIMM était présent pour appuyer technologiquement l’artiste britannique Mat Chivers dans la production de son œuvre intitulée Migration. Résumé d’un projet innovateur où l’art et la technologie ne font qu’un.

 

Quinze étudiants en beaux-arts à l’Université Concordia ont pris part à l’édition 2018 de C2 Montréal, pour collaborer au projet complexe à la fois artistique et scientifique de l’artiste britannique Mat Chivers.

Mat Chivers

Metrascan

Oeuvre de Mat Chivers en progression

Tout au long de l’événement, sous la supervision de Mat Chivers, les étudiants de Concordia travaillaient avec le scanneur 3D gracieusement fourni par USIMM. Les membres du public étaient invités à presser un morceau d’argile dans leur main, formant ainsi l’empreinte intérieure de leur poing. Par la suite, sous l’œil impressionné des visiteurs, les étudiants scannaient les pièces d’argile, dont le processus était diffusé en direct sur un écran.

 

 

 

 

 

 

Oeuvre de Mat Chivers

Présentation du projet au C2

Au terme de ces 3 journées, près de 1 500 sculptures d’argiles moulées dans les mains des participants de l’événement C2 Montréal ont été recueillies. Cette activité se définit en fait comme une collecte de données puisque par la suite, un programme d’intelligence artificielle produira sa propre sculpture en fonction des numérisations analysées.

 

 

 

 

 

Boite d’échantillons

Metrascan

Ainsi, le partenariat avec USIMM a permis aux étudiants et à l’artiste de numériser les empreintes des participants de C2 Montréal grâce à notre METRACAN. Par la suite, en collaboration avec d’autres professionnels de la numérisation 3D et de l’intelligence artificielle, Mat Chivers procédera à l’analyse des données recueillies pour produire sa sculpture finale en impactite, un type de roche rare, trouvée au Québec et provenant d’impact météoritique. Ce projet original met réellement en parallèle l’art et la science.

 

 

 

 

Il s’agit en fait d’une des toutes premières sculptures à lier l’art et l’intelligence artificielle. Personne ne sait quelle forme prendra la sculpture créée grâce à cette technologie de pointe. Nous aurons la chance de voir le résultat final lors de l’exposition Migrations au Musée d’art de Joliette cet automne, qui inclut également les 1 500 œuvres d’argile réalisées à C2 Montréal. C’est à compter du 6 octobre 2018 que le Musée d’art de Joliette présentera l’exposition de Mat Chivers.

 

Le Musée d’art de Joliette a pour mission d’acquérir, de conserver, de mettre en valeur et de diffuser des œuvres anciennes et contemporaines d’artistes québécois, canadiens et étrangers au moyen d’exposition et d’activités culturelles et éducatives. Pour plus de détails sur la programmation de leurs expositions, visitez le http://www.museejoliette.org/fr/. Le Musée d’art de Joliette est situé au 145, rue du Père-Wilfrid-Corbeil à Joliette.

 

Related Posts

Leave a Comment