Beaucoup d’architectes utilisent le balsa et le carton plume pour réaliser des maquettes de projets de construction en échelle réduite. Mais il existe des projets, touchant notamment l’art ou l’industrie, pour lesquels le choix d’un grand format doit être privilégié. Voici les avantages indéniables du grand format pour 4 types de projets.

1. Dans le domaine artistique

Méthode pour concrétiser une idée en trois dimensions, la maquette est dans les ateliers d’artistes un passage obligé pour de nombreux projets, aujourd’hui encore à l’heure du numérique. En grand format, elle permet d’évaluer et d’anticiper les difficultés techniques, de formes, d’esthétique qui surviendront de manière décuplée au cours du projet, et de trouver des solutions en amont pour gagner du temps. Comme elle exige plus de travail qu’une maquette petit format, l’élaboration d’une maquette à grande échelle nécessite une préparation plus poussée et peut être précédée d’une recherche de dessins ou de documentation photo.

2. Dans l’industrie

Pour les concepts nouveaux et techniques

Lorsque l’on souhaite présenter un nouveau concept, la maquette en grande échelle est plus parlante pour le public qui peut la scruter en détail. C’est par exemple le cas du concept de toit rétractable du Stade olympique.  En plus d’offrir une présentation visuelle, la maquette devait supporter le poids d’un système rabattable, ce qui a conforté le choix du grand format.

Une maquette grand format a également été conçue pour permettre de visualiser des solutions caoutchouc avec lesquelles équiper un bateau et avoir une vue d’ensemble pour localiser précisément à quels emplacements précis les utiliser.

Pour les maquettes de process

Les maquettes de process sont réalisées afin de présenter et d’expliquer le fonctionnement d’un procédé ou d’une chaîne de fabrication. Dans ces situations, le grand format est particulièrement approprié : qu’elles soient statiques ou animées, ces maquettes doivent approcher le plus possible la taille réelle du véritable équipement pour permettre au public cible de le visualiser parfaitement. Ce sont par exemple des maquettes de matériels de solutions de stockage de l’électricité, d’équipements de transformation de produits industriels ou de générateurs de vapeur intervenant dans le procédé de production d’électricité d’origine nucléaire.

3. Dans l’architecture

Il s’agit d’un excellent outil pour présenter un projet d’implantation avec un grand niveau de détails. Lorsqu’un architecte élabore l’aménagement d’un site industriel, il doit présenter une maquette d’usine ou de complexe industriel représentant les installations avec un niveau de détails important. La maquette grand format permet d’apporter cette précision, qu’il s’agisse d’un site de déchèterie modulaire ou d’une usine de production.

4. Pour les projets élaborés selon l’approche LEAN

Dans l’objectif de concevoir un hôpital moderne et capable de prodiguer des soins dans les conditions prévues pour les années à venir, l’équipe de conception du nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec a souhaité recourir à des maquettes grandeur nature, une méthode empruntée au constructeur Toyota. L’idée était d’utiliser des maquettes en taille réelle afin de déterminer les configurations et superficies des pièces standard pour prévoir l’espace minimum nécessaire.

Bien que la maquette à échelle réduite et la maquette numérique soient très utiles, il y a certaines circonstances où la maquette grand format est mieux adaptée au projet, même si elle peut être précédée d’une maquette petit format.

Et c’est d’abord en fonction du niveau de détails que l’on souhaite restituer que l’on choisit l’échelle de réalisation d’une maquette : mais il faut aussi tenir compte de son usage et opter pour une grande échelle lorsque la maquette est fixe et plutôt un petit format lorsqu’elle est amenée à être beaucoup manipulée.